mercredi 8 juillet 2009

Désirs et autres cochonneries.

Et quand on croit qu'on n'en veut plus,
On compte les heures,
On sourit comme une gamine
et surtout,
On a cette pression dans la cage thoracique.

Fuck les papillons
mon coeur palpite comme jamais.
Fuck l'étincelle
fuck..

fuck ça.

J'ai envie de lui
À bas mes principes, ma morale
Y'en à marre de cette sale attitude de petite bourgeoise
Je ressens tout, sauf le besoin d'être sage.

Je veux qu'il me prenne,
entière.
Qu'il me désire jusqu'aux tripes.
Que nous n'ayons plus besoin de parler,
que nous formions qu'un seul élément.

J'ai un besoin intense de ses mains sur moi,
qu'il me dévore férocement...
Je veux qu'il ne vive que de mon sexe et de ses vices..

Ce désir, je le ressent éperdument.
Depuis moins de vingt-quatre heures.

Je le veux, un point c'est tout.

4 commentaires:

funkmasterbarbe a dit...

Une poutine?

Anonyme a dit...

Toujours un plaisir de te lire mixx Zombie. Techno FM si le facteur torride et chaud se maintien xxxx Tee

L'Obsessif a dit...

Quel cri du coeur!

Franc, direct et cru.

Marie-Eve a dit...

merci :)