mardi 12 février 2008

Fini les larmes..

Jvoudrais tellement, mais tellement..

Mais j'en suis pu capable. À chaque fois c'est la même chose. Tu me détruit.
Quand le bonheur y est, tu resplendis, t'es merveilleuse..

Mais ta maladie fait que tu nous fait mal, à nous.

Encore une fois ce soir, jme sens complètement impuissante.
Tu dois t'aider, tu dois le réaliser...

Arrête de nous mentir.. De TE mentir.

Tu me fais mal.

Et tu cries.

Et tu pleures.

Et ensuite tes pleures deviennent des insultes. Nous ne sommes pas dignes, que tu dis.. Nous ne valons rien, que tu renchéris..

Mais là, je n'ai plus la force.
Je me sens complètement démolie. Et tu ne le remarque même pas.

Tant de larmes que nous avons versées, pour toi.

Aujourd'hui, tu es morte.

Je ne ressents plus rien.
Tu pleurs et tu cries, comme toujours.

Aujourd'hui, pour moi, tu es morte.
Je ne ressens plus rien.

Tu me laisse froide.

Certes, un jour la mélancolie me rattrapera.
Jme souviendrais de nos batailles d'eau dans le salon. Des fois qu'on jouait aux hockey avec des raquettes de tennis, de nos soirées de feufilles..

Le bon vieux temps, quand t'étais heureuse. Quand tu n'étais pas malade.

Et même si je t'aimerais toujours...
Ce soir, Maman, tu est morte.

1 commentaire:

Mr de Feu a dit...

Ouch...